* ligne de vie, ouvrages, projets, blog, inspirations…*

Interview dans le magazine Elle pour « La pédagogie Montessori à la maison »

Interview dans Elle Enfants pour le livre " la pédagogie Montessori à la maison"

A l’occasion de la nouvelle édition du livre « La pédagogie Montessori à la maison » (plus de 20 000 exemplaires déjà vendus), le magazine Elle a interviewé Céline Santini pour savoir comment donner le goût des mathématiques dès le plus jeune âge avec la méthode Montessori.

Voici la retranscription de l’article :

Jeux de (futurs) Matheux

On peut prendre goût aux maths dès la petite enfance. Et c’est aussi ludique que facile !

Les idées de Céline Santini, coauteure de « La pédagogie Montessori à la maison ». First Editions.

Les dominos, pour découvrir les chiffres et s’initier à l’addition.

Le principe ?

Associer deux dominos comportant des chiffres similaires. On en profite pour demander à l’enfant de compter les points composant chaque chiffre du domino posé, et même de les additionner, en touchant chaque point avec son doigt.

Pourquoi ça aide ?

Plus les sens sont mobilisés, mieux on apprend. En associant le geste à la parole, l’enfant sollicite son sens du toucher, ce qui ancre son initiation aux mathématiques.

Un calendrier, sensibilisant à la géométrie et à la division.

Le principe ?

Avec une règle et un crayon, on aide l’enfant à diviser une feuille quadrillée en douze colonnes et trente et une lignes. On numérote les premières de 1 à 12 et les secondes de 1 à 31.

Pourquoi ça aide ?

Combien de carreaux pour chaque colonne, chaque ligne ? Même si, selon son âge, on trace la première ligne pour lui laisser ensuite compter et tracer les autres, cela permet d’approcher la notion de division. Tout comme, ensuite, le fait de numéroter chaque case consolide l’apprentissage des chiffres. Enfin, tracer des lignes parallèles et perpendiculaires permet aussi d’aborder la géométrie. On note ensuite, dans les différentes cases, les anniversaires des parents, frères et soeurs, copains et copines… L’enfant mémorise d’autant mieux que l’on ajoute une dimension ludique et affective.

Un quatre-quarts, pour appréhender la division et les unités de mesure.

Le principe ?

Faire un gâteau avec quatre ingrédients égaux en poids, qui , à la fin, forment un tout.

Pourquoi ça aide ?

Assembler quatre quarts qui font un est un apprentissage subtil des fractions. De plus, en mettant le même poids d’ingrédients différents (sucre, beurre, farine, oeuf) sur la balance, et en visualisant les divers volumes, l’enfant appréhende le fait que « 1 kg de plomb = 1 kg de plume ». Il se familiarise aussi avec les nombres à trois chiffres. Là encore, le sensoriel – ici, le toucher, le goût, l’odorat- et l’aspect ludique ancrent les apprentissages.

par Soline DelosElle Enfants, 13 avril 2018.

Interview pour le magazine Elle de Céline Santini, sur la pédagogie Montessori

magazine Elle enfants, interview de Céline Santini pour

Retrouvez toute l’actualité de Céline Santini sur sa page Facebook et sur cette page « On en parle »…

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé !

Facebook
Facebook
Google+
https://celine-santini.com/2018/02/24/interview-dans-le-magazine-elle-pour-la-pedagogie-montessori-a-la-maison">
Twitter
Pinterest
Pinterest
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :